Saveur des possibles

Par Stéphane Fillion

« En Amérique du sud, on a vite un pied dans la révolution et l’autre dans la flotte. Allende est mort tôt. Son suicide, dans le palais présidentiel de La Moneda, un jour de septembre et de coup d’état, participe d’une histoire, d’une image, d’un symbole. Les icônes naissent ainsi : une conviction, un espoir, envolés, massacrés. Allende, c’est davantage le Che que Castro, Trotsky que Staline. Ceux qui renversent le pouvoir sont toujours plus charmants que ceux qui le prennent et s’y installent. Si Mitterrand était mort en août 81, les ados porteraient des Tee-Shirts rouges avec Tonton de profil qui regarde l’horizon. Je voulais remplir mon tiroir de symboles et d’Histoire. Et puis finalement, je n’aurai trouvé à Santiago ni carte postale d’Allende en tong, ni odeur de poudre, et pour cause, je n’y suis passé qu’en coup de vent ».
Lire la suite